Histoire du village

Dans la grande charte de Richard Cœur de Lion pour l’abbaye Saint-Taurin d’Évreux, Herbert de Croisy aumôna aux religieux la dîme du Plessis. C’est cet Herbert qui a donné son nom au Plessis (L’ancien français plessis désigne généralement un enclos formé de branches entrelacées, pouvant servir de protection).

La commune du Plessis-Hébert résulte de la fusion, le 25 juin 1843, des villages du Bosc-Roger, de la Neuville-des-Vaux et du Plessis-Hébert.

Les habitants du Plessis-Hébert sont les Plessis-Hébertois.